L’architecture et la muséographie comme médiation sensible

MuCEM - Galerie de la Méditerranée - Écran LED Paysages agricoles méditerranéens - © Studio Adeline Rispal
MuCEM – Galerie de la Méditerranée – Écran LED Paysages agricoles méditerranéens – © Studio Adeline Rispal

Article d’Adeline Rispal paru dans la revue Muséologies 32, p.90–101, Édition Association Québécoise de Promotion des Recherches Étudiantes en Muséologie (AQPREM), 2009.

L’article en pdf ici

 

Colloque au Louvre « Autour du Louvre Abu Dhabi : pour une histoire globale de l’art »

Muhammad B. Ahmad B. Lahsan al-Battûtî, Astrolabe planisphérique, Maroc,  1139 de l’hégire (1726-1727), laiton coulé, martelé et grave, rehaussé de clous en argent, Louvre Abu Dhabi © Louvre Abu Dhabi – Thierry Ollivier.
Muhammad B. Ahmad B. Lahsan al-Battûtî, Astrolabe planisphérique, Maroc, 1139 de l’hégire (1726-1727), laiton coulé, martelé et grave, rehaussé de clous en argent, Louvre Abu Dhabi © Louvre Abu Dhabi – Thierry Ollivier.

À ne pas manquer le 18 juin 2014 à l’Auditorium du Louvre

Continuer la lecture

L’apport de la scénographie dans le processus d’acquisition des savoirs ? (3/3)

Texte : André Giordan

Exposition Méditerranée, salle interpellation, oeuvre de l’artiste chinois Huang Yong Ping © MOM / Huang Yong Ping
Exposition Méditerranée, salle interpellation, oeuvre de l’artiste chinois Huang Yong Ping © MOM / Huang Yong Ping

La scénographie apparaît pour les institutions muséales comme un domaine encore jeune ; elle demeure souvent absente ou est convoquée avec discrétion. Heureusement des tentatives originales commencent à structurer le domaine. Elles demandent de visiter au préalable les soubassements du projet envisagé.

Continuer la lecture

L’apport de la scénographie dans le processus d’acquisition des savoirs ? 2/3

Texte : André Giordan

© Studio Adeline Rispal / Philippe Barres
© Studio Adeline Rispal / Philippe Barres

La scénographie devient incontournable dans la conception d’une exposition, d’un musée ou d’un lieu de savoir. D’abord faut-il encore qu’elle existât vraiment au sein des productions ou a contrario qu’elle restât à sa place. Or le terme ne fait pas consensus sur le plan international. Nombre de vocables différents sont en usage selon les pays, les professions ou les projets.

Vous avez dit « scénographie » ...?

Continuer la lecture

Le Master Expographie Muséographie (MEM)

Texte : Serge Chaumier

logo-mem développé

Une philosophie…

Le Master Expographie Muséographie de l’Université d’Artois développe une pédagogie originale pour former des professionnels, en formation initiale ou continue, au service des musées et plus largement de tous les lieux présentant des expositions.
Le MEM articule la réflexion à l’action et s’appuie sur une pédagogie par projets, en relation constante avec le milieu professionnel. Inséré dans de nombreux réseaux, il construit, en partenariat, des actions impliquantes.
Sur le plan analytique, la formation transmet bien évidemment la culture et l’histoire du secteur, mais elle a surtout pour objectif de préparer les futurs professionnels à appréhender un monde en mutation, et innover dans le monde de demain. Les aspects prospectifs sont donc privilégiés, de manière à anticiper les mutations économiques, sociales, culturelles et environnementales.

Continuer la lecture

Soft power et musées en émergence

Texte : Serge Renimel

Resplandor y Soledad de Cai Guo Qiang
Resplandor y Soledad de Cai Guo Qiang. Photo : Carlos Alcocer by-nc-nd – flickr.com

Les nouveaux maîtres du monde auront-ils encore longtemps besoin de nos talents?

Depuis la fin du siècle passé, nous sommes témoins, et parfois acteurs d’une sorte de ‘conquête muséographique’ de l’Orient qui est mue sans ambigüité par notre impérialisme culturel. À une échelle économique certes bien marginale, elle perpétue assez fidèlement le schéma de la colonisation commerciale et culturelle des espaces orientaux au XVIème siècle, celle qui initialisa la mondialisation, et les siècles d’or des puissances européennes.

Aujourd’hui, les expéditions occidentales ne sillonnent plus l’Océan Indien en caraques, mais leurs modestes avatars le survolent en business class, depuis la Péninsule arabique jusqu’à la mer de Chine. Dans le domaine des expos et des musées, délégués par leurs gouvernements ou leurs grandes institutions d’origine, nos professionnels des musées sont aussi, en réalité, des vecteurs diplomatiques qui facilitent la globalisation de nos stéréotypes culturels. Nombre d’aventuriers indépendants parcourent aussi le Moyen Orient, l’Asie et l’Insulinde en tentant d’y placer des productions d’expos d’art calibrées à l’origine pour une fraction privilégiée des publics européens et nord-américains, mais dont l’équilibre financier sur nos seuls marchés intérieurs devient de plus en plus incertain.
Continuer la lecture